Print Friendly, PDF & Email
0
0
0
s2sdefault

Dans les foyers surpeuplés et abandonnés, aucune distanciation physique n'est possible. Le virus risque de se propager sans frein. C'est aussi le cas dans les centres de rétention, et à cela s'ajoutent la violence répressive et l'angoisse. Pour les migrantEs à la rue, c'est la faim, l’insécurité sociale et sanitaire.

Ajoutons à cela que les sans-papiers sont sans droits, sans revenus et sans espoir d'accès aux allocations proposées par l'Etat. Pour elles et pour eux, il n’y a pas d'accès gratuit aux soins et pas d’autre possibilité pour survivre que de chercher des moyens de subsistance.

Pour ces populations la crise sanitaire actuelle est en train de devenir une véritable bombe sanitaire. Pour elles-mêmes et eux-mêmes abandonnéEs à la menace du virus mais aussi pour toute la société.

La seule solution pour désamorcer cette bombe, sauver celles et ceux qui sont menacéEs et protéger ainsi toute la société, c'est la mise en place immédiate des mesures suivantes :

- Tests systématiques effectués dans les foyers, officiels ou non, par des organismes indépendants de la préfecture et des gestionnaires assurant confiance et confidentialité pour les concernéEs avec leur accord

- Isolement des personnes contaminées dans des lieux décents en concertation avec les collectifs de sans-papiers et de résidents ou associations choisies par les concernéEs

- Distribution massive de masques, gants et de gels dans les foyers

- Fermeture immédiate des Centres de rétention administrative (CRA)

- Ouverture immédiate de lieux sans condition de papiers et de revenus pour permettre un hébergement et une vie collective respectant la distanciation physique.

- Suspension des loyers pendant toute la durée de confinement (mars, avril et mai) et apurement des loyers impayés

- Régularisation inconditionnelle de touTEs les sans-papiers avec droit aux revenus sociaux, droit aux mesures de chômage partiel pour celles et ceux qui travaillaient et accès gratuit à la santé.

Ces exigences, hier de justice et d’égalité, sont aussi aujourd’hui d'impérieuses nécessités sanitaires hors desquelles tous les discours contre la propagation du coronavirus sont vains.

Les appels à imiter la mesure de régularisation adoptée par le Portugal vont dans le bon sens. Mais il est indispensable pour que cette mesure soit efficace qu’elle s’applique, sans conditions, à touTEs les Sans-Papiers et MigrantEs.

Nous soutiendrons à cette fin toutes les actions décidées par les résidents des foyers, les personnes retenuEs dans les CRA et les sans-papiers et migrantEs pour défendre leur droit à vie qui est aussi notre droit à la vie.

Nous appelons à participer aux initiatives qui seront prises le 1er mai à l’occasion de la Journée Internationale des travailleurs et travailleuses et à y porter ces revendications.

Nous appelons à une journée de manifestations le samedi 30 mai selon des modalités tenant compte de la situation et des mesures de distanciation physique.

174 premières organisations signataires :

Les collectifs de sans-papiers et de résidents des foyers :

CISPM, CSP59, CSP75, CSP Paris 20, CSP93, CSP95, CTSP Vitry, Collectif Schaeffer d’Aubervilliers, COPAF, Droits Devant !!,

La Marche des Solidarités,

Et :

Ah Bienvenue Clandestins !, ACDA, ACDR, ACORT, ACTIT, ADTF, AFD International, AFJD, AMDH Nord/France, AMDH-Paris/IDF, AMF, ANC, ANVITA, APARDAP 38, APCV, APICED, Assemblée antiraciste Paris 20, ASIAD, ASTI de Petit-Quevilly, ASTI de Romans, Association Les Oranges, ATMF, Attac, Attac 35, Attac Strasbourg, autremonde, Bagagérue, BAN, Baobab, BDS France Paris, CADTM-France, CAPJPO-EuroPalestine, CEDETIM, Cercle de silence Hazebrouck, Chemins Pluriels, CIBELE, Cimade 35, Cisem 38, CIVCR, CNAFAL, CNT-FTE, CNT-Solidarité ouvrière, COBIAC Liban, Collectif 10 novembre contre l'islamophobie, Collectif 20ème Solidaire avec les migrant.e.s, Collectif Bienvenue MigrantEs 34, Collectif de Défense des Services Publics et des Droits Sociaux Choisy-Thiais-Orly, Collectif Loire « Pour que personne ne dorme à la rue », Collectif Ni Guerre Ni Etat de Guerre, Collectif Palestine en Résistances, Collectif « Pays Viganais Terre d'Accueil », Collectif Réfugiés du Vaucluse, Collectif Romeurope du Val Maubuée, Collectif de soutien aux réfugiés en Ariège, Collectif de soutien aux Sans-papiers du Trégor, Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es, Collectif Vigilance pour les droits des étrangers Paris 12ème, Comité Antiracisme de Gérardmer, Comité de solidarité avec grèves et résistance, Comité de Vigilance sur le Droit des Etrangers de Montbéliard, Compagnie NAJE, CORENS, CRLDHT, Décoloniser les arts, DAL, DIEL, DNSI 67, DNSI 86, Ecodrom93, Ecole Thot, Emancipation Lyon-69, Emancipation tendance intersyndicale, Ensemble!, EELV Paris 18, ETM 31-46, FASTI, Femmes Egalité, Femmes Plurielles, FFR, Fondation Copernic, Fondation Frantz Fanon, FI Paris 17, FTCR, FSU35, FUIQP, Gasprom-Asti de Nantes, GAT réfugiés migrants FI 35, Générations Solidaires, Gilets Jaunes Loiret 45, GISTI, Groupe Logement du 14 octobre-Rennes, ICARE 05, Identité Plurielle, inFLEchir, La Conquête du Pain, La convergence des loutres, La Poule aux Yeux d’or, La Révolution est En Marche, L'Auberge des Migrants, Le paria, Les lanceurs de tuiles, LDH Châtellerault, LDH 70, LDH Paris 18, Maison Internationale de Rennes, MAN fédéral, Modus Operandi (Grenoble), MRAP, MRAP de Lille, MRAP du Vaucluse, Mouvement Utopia, NPA, OCML-VP, Palestine 13 (AFPS), Parti des Travailleurs (Tunisie) - section France, Pas d'enfants à la rue à Valence, Pas Sans Nous 49, PCF Rennes, PCOF, PEPS, PG Paris 17, PG Paris 18, PIR, Réseau Foi & Justice Afrique Europe, Réseau Ritimo, Revue d’Etudes Décoloniales, REMCC, RESF 69, RESF bassin minier 71, Roya Citoyenne, RUSF Paris 1, RUSF Paris 8, RUSF 34, SKB, SMG, SNUASFP-FSU, SNPES-PJJ/FSU, Section CGT-Cité Nationale de l'Histoire de l'immigration, Solidaires Etudiant-e-s, Stop Précarité, SUD Education 92, SUD Industrie IdF, SUD Protection sociale 93, Sun of Soudan, Survie, Syndicat des Quartiers Populaires de Marseille, TadamunExil 70, TPC Maison Solidaire, Tous Citoyens !, Tous Migrants, UD Solidaires Val de Marne, UCL, UJFP, UJR, Union Syndicale Solidaires, United Migrants, UNRPA, UPML, UTAC, ZEMBRA Echo, ZSP18,


 

Foyers, CRA, Sans-papiers : Des mesures immédiates contre la bombe sanitaire!

Manifestation

Samedi 30 mai à Paris

14H30

Pour respecter les mesures sanitaires et la distanciation physique les manifestantEs sont invités à accéder par différents points à la manifestation pour se répartir et s’installer sur une zone allant de la Place de la Madeleine à Strasbourg St Denis.

Voir ci-dessous les lieux de rendez-vous.

Après installation de tous les cortèges, l’ensemble du dispositif avancera en même temps. La tête du dispositif passera par la place de la République puis remontera par le Boulevard Magenta.

La manifestation s’arrêtera quand les cortèges des collectifs de Sans-Papiers arriveront à la place de la République. TouTEs les autres manifestantEs pourront alors rejoindre la place de la République pour s’y rassembler en tenant compte des distances physiques.

Les manifestantEs qui ne viennent pas dans un cadre collectif organisé sont invitéEs rejoindre un lieu d’accès en fonction de leurs affinités.

Nous demandons à tout le monde de venir à la manifestation avec un masque. Pour celles et ceux qui ne peuvent s’en procurer des masques seront fournis à chaque point d’accès.

Des référentEs se coordonneront à le long du dispositif pour que l’ensemble avance au même rythme pour conserver les distances.

Venez avec des panneaux, des banderoles et de quoi faire du bruit !

Lieux d’accès à la manifestation

Accès à Madeleine (Métro Madeleine)

Répartition des cortèges de manifestantEs sur boulevard de la Madeleine et Boulevard des Capucines jusqu’à Opéra

Collectifs locaux de soutien aux migrantEs

Collectifs contre les Centres de rétention

Associations de solidarité avec les migrantEs

Associations antiracistes

Associations de l’immigration

Comités de familles de victimes des violences policières

Accès à Opéra (métro Opéra)

Répartition des cortèges de manifestantEs sur Boulevard des Capucines et Boulevard des Italiens jusqu’à Richelieu Drouot

Collectifs de Sans-Papiers et MigrantEs

Collectifs des foyers de travailleurs immigrés

Collectif pour l’avenir des foyers

Accès à Richelieu-Drouot (métro Richelieu-Drouot)

Répartition des cortèges de manifestantEs sur Boulevard Montmartre et Boulevard Poissonnière jusqu’au Grand Rex

Associations pour le droit au logement

Collectifs Interpro

Gilets Jaunes

Syndicats

Accès à Bonne Nouvelle (métros Grands Boulevards et Bonne Nouvelle)

Répartition des cortèges de manifestantEs sur Boulevard Bonne Nouvelle et Boulevard St Denis jusqu’à Strasbourg St Denis

Associations féministes

Associations environnement

Associations altermondialistes et solidarité internationale

Associations de défense des libertés

Partis politiques


Actualités

"L’association des Marocains en France (AMF) présente à toutes et tous , à ses militant(e)s, adhérent(e)s et ami(e)s, à ses partenaires institutionnels et associatifs, ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2020 et formule l’espoir que les valeurs de solidarité, d’égalité, de justice et de...
Des organisations des droits humains, de l'immigration et des partis politiques interpellent les...
Bladi.net : Non rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger : "une atteinte grave à leur...
Le 3 mai 2020 s'est tenue une réunion du Conseil d'Administration de l'AMF (par Zoom). Nous...
Participation à la Réunion de la Coalition-Genre-G7 (le 27 mai par ZOOM) AMF est membre du bureau...
Les Marocain-e-s bloqué-e-s à l'étranger une atteinte à la dignité et aux droits humains....
AMF : COVID 19 : Nos jeunes s'engagent Le samedi 16 mai une distribution de repas sera organisée...