Print Friendly, PDF & Email
0
0
0
s2sdefault

Étoile Noire Mohamed Choukri / concert Youssef Jandouk Gnawa (le 7 février)

Pour cette nouvelle édition des Étoiles Noires, nous rendrons hommage à Mohamed Choukri.

Abdelaziz Mouride, le père de la bande dessinée marocaine, a adapté Le Pain nu de Mohamed Choukri, adaptation inachevée qui paraît chez Alifbata éditions.

Discussion à partir de 19h avec Kenza Sefrioui, journaliste, éditrice marocaine et préfacière, et Simona Gabrieli, éditrice d’Alifbata

Le Pain nu est le récit d’une enfance qui n’a pas eu lieu. Celle de Mohamed Choukri, marquée par la pauvreté et l’exil dans le nord du Maroc des années 1940 à 1950 sous le joug du protectorat. La famine, la fuite d’un père violent, les nuits à la belle étoile dans les bas-fonds de Tanger, la combine, le vin, le kif, le sexe... Mohamed Choukri fait très tôt l’apprentissage de la survie. Il connaîtra aussi la prison. C’est là, aux côtés des détenus politiques, qu’à l’âge de vingt ans il apprendra à lire et à écrire. De l’intérieur de sa cellule, il livrera ce récit autobiographique, celui d’une revanche sur le destin, qui dévoile comme jamais auparavant une autre histoire du pays, faite de misère et d’exclusion.

Considéré comme le père du 9e art au Maroc mais peu connu en France et en Europe, Abdelaziz Mouride entreprend, à la fin des années 2000, l’adaptation en bande dessinée du roman de Choukri ; sa mort en avril 2013 avait laissé son œuvre inachevée.

Alifbata publie aujourd’hui l’adaptation du Pain nu telle que Mouride l’a laissée, avec des planches à l’aquarelle et d’autres en noir et blanc, pour enfin faire découvrir au public ce que ni Choukri ni Mouride n’ont pu voir.
Une préface de Kenza Sefrioui et une annexe écrite par Jean-François Chanson complètent les planches et permettent de situer cette œuvre forte dans son contexte politique et artistique.
L’annexe propose également une annexe sur la vie et l’œuvre de Abdelaziz Mouride, et une archive visuelle rare et précieuse, avec des planches inédites de son album On affame bien les rats, bande dessinée réalisée clandestinement durant sa réclusion dans la prison de Kénitra et dans laquelle il témoigne de la condition des prisonniers politiques pendant les années de plomb.

Le débat sera suivi d'un concert exceptionnel de Youssef Jandouk Gnawa.

Concert à 21h de Youssef Jandouk Gnawa
Vendredi 7 février 2020 de 19:00 à 23:00
Librairie Quilombo
23 rue Voltaire, 75011 Paris

 


Actualités

"L’association des Marocains en France (AMF) présente à toutes et tous , à ses militant(e)s, adhérent(e)s et ami(e)s, à ses partenaires institutionnels et associatifs, ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2020 et formule l’espoir que les valeurs de solidarité, d’égalité, de justice et de...
#14marsviolencespolicières #21marsantiracismeantifascisme #21marsstopislamophobie...
Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient 15e édition du 3 au 21 mars 2020 Programme et...
Le 15 février 2020 l'Association "Espace Solidaire 93" a participé à la 2ème Brocante solidaire....
Aménagement du local de l'Espace solidaire 93 (Association membre du réseau AMF) pour en faire un...
Lutte contre les discriminations 258 permanences d’accès aux droits soutenues par le CGET Chaque...
Cher(e)s ami(e)s, Dans le cadre du centenaire de Mehdi Ben Barka, L’Association des Marocains en...